logo.jpg (4089 octets)

Liaison ferroviaire Bordeaux - Limoges - Lyon
par Guillaume Bertrand

Présentation

Historique

Images du parcours

La fin d'un dieu du rail

Perspectives En savoir plus Accueil

Images du parcours de la ligne

gannac.jpg (17264 octets)
Une rame RTG qui assurait, avant décembre 2004, la seule relation de jour encore maintenue approche de Gannat pour se diriger vers Lyon

Aujourd'hui deux trains quotidiens assurent la relation dans les deux sens le jour via Guéret et la nuit via Vierzon:

Les trains  sont composés de voitures "Corail"  tractée par des locomotives "diesel" BB67000 . Ces trains ne circulent pas les samedis soir. Le temps de trajet s'élève désormais à plus de 8 heures en raison du temps perdu dans les manoeuvres de la locomotive dans les gares de rebroussement.

Avant décembre 2004, les vendredis et les dimanches soir, dans chacun des sens, des rames "Corail" effectuaient une desserte complémentaire désormais supprimée.

per02.JPG (26113 octets)

per01.JPG (26080 octets)

La gare de Périgueux : sur la photo de gauche le turbotrain en provenance de Bordeaux vient d'arriver et durant l'arrêt le conducteur doit remonter toute la rame pour repartir dans l'autre sens en direction de Limoges puis Lyon. Sur la photo de droite un train d'autorails X2800 (en bleu) assure la correspondance vers Brive la Gaillarde tandis qu'un convoi de deux autorails X2200 encadrant deux remorques (en rouge) va repartir vers Bordeaux.

lges02.jpg (24998 octets)

lges01.jpg (20999 octets)

Entre Bordeaux et Limoges, la ligne a subit diverses améliorations permettant la circulation d'environ 6 allers/retours en 2h15/2h30 de temps de trajet. Sur les photos on voit l'utilisation en complément des rames turbotrain, d'autorails régionaux X2800 maintenant en cours de retrait (à gauche) et des nouveaux automoteurs X72500 financés par les Conseils Régionaux d'Aquitaine et du Limousin (à droite).

carav05.jpg (17043 octets)

carav02.jpg (23602 octets)

Photo de gauche une double rame de caravelles entre en gare de Limoges : elles effectuent deux aller retour par semaine qui devient quotidien l'été entre Saint-Germain des Fossés et Limoges et permet par correspondance de relier Limoges à Lyon. Le samedi 05 juillet 2003   les usagers avaient la chance de tomber en gare de Limoges Bénédictins sur une version modernisée dite "légère" reconnaissable avec la livrée extérieure grise et bleue.

stsul.jpg (33040 octets)

gannat.jpg (19418 octets)

La ligne est pénalisée par la nécessité  de rebrousser chemin à  quatre reprises d'où l'intérêt d'utiliser des rames bidirectionnelles comme les turbotrains, ce qui n'est plus désormais le cas. Les points de rebroussement sont situés dans les gares de Périgueux, Saint-Sulpice-Laurière (photo de gauche), Gannat (photo de droite) et Saint-Germain-des-Fossés.

busseau.jpg (15066 octets)

viaduc1.jpg (15664 octets)

Sur les sections comprises entre Saint-Sulpice-Laurière/Saint-Germain-des-Fossés et Roanne-Saint-Germain au Mont-d'Or la ligne comporte des courbes au rayon plutôt faible et à certains endroits des rampes importantes ce qui fait chuter la vitesse autour de 60 km/h. En contrepartie le voyageur bénéficie d'un spectacle spendid notamment en franchissant la Creuse à Busseau-sur-Creuse (à gauche) et la SIoule près de Saint Bonnet de Rochefort (à droite)

lapeyro.jpg (19135 octets)

lges04.jpg (19715 octets)

Entre Limoges et Lyon, même les dessertes ferroviaires locales ont eu des difficultés à se maintenir d'où la faiblesse des fréquences des trains comme en gare de Lapeyrouse (photo de gauche : l'autorail effectuant la liaison Montluçon-Clermont-Ferrand quitte la ligne Lyon-Bordeaux au niveau de la gare de Lapeyrouse) et les différentes lignes constituant l'étoile ferroviaire de Montluçon (photo de droite : X 73500 en gare de Montluçon attendant le signal du départ en direction de Bourges).

lges05.jpg (16882 octets)

lges06.jpg (11559 octets)

La liaison Bordeaux Lyon offre de nombreuses destinations pour les habitants du Massif Central grâce aux correspondances possibles dans les gares de Lyon-Part Dieu (photo de gauche) et de Lyon-Perrache (photo de droite: des rames TGV Duplex franchissent le Rhône juste avant d'entrer en gare de Perrache)... faut -il encore que cette relation soit maintenue avec des fréquences acceptables au risque de faire durer le voyage plusieurs jours ?
Présentation

Historique

Images du parcours

La fin d'un dieu du rail

Perspectives En savoir plus Accueil

Sommaire